La migraine, cette maladie incomprise.

Migraine

Je suis migraineuse depuis maintenant plus de 10 ans. En général, quand j’en parle à quelqu’un qui n’en a jamais eu, en lui disant que c’est une maladie, ça le fait sourire, de son point de vu la migraine c’est un simple mal de tête un peu plus fort, un peu comme une gueule de bois en somme.

J’ai voulu vous parler de cette maladie aujourd’hui, car beaucoup de personnes en souffrent (7 millions de français dont 1 femme sur 5) aussi bien physiquement que moralement, mais aussi parce qu’elle est souvent très mal comprise par les personnes qui n’en souffrent pas. En plus de faire souffrir le malade, la migraine le plonge parfois dans une dépression (je vous rassure je n’en suis pas là 😉 ) car ces douleurs ne sont pas vues par son entourage comme de vraies douleurs handicapantes dans la vie de tous les jours.

Qu’est-ce qu’une migraine ?

La migraine est une sorte de mal de tête hyper violent, puissant. Il intervient par crise pendant plusieurs heures voire plusieurs jours, jusqu’à parfois 72 heures.

La différence avec un simple mal de tête, c’est déjà le degré de douleur beaucoup plus puissant qui vous stoppe net dans votre activité, en général c’est aussi soit d’un côté ou de l’autre du crâne et ça bat très fort, un peu comme si un pic-vert essayait de sortir de votre tête.
Dans mon cas, la migraine est ophtalmique, j’ai extrêmement mal derrière un œil, mon acuité visuelle baisse lors des crises et je vois souvent des points noirs et des petites étoiles. Il m’est arrivé une fois de ne quasi plus rien voir, comme si on m’avait mis des œillères….
Ces migraines sont souvent accompagnées de nausées, voire de vomissements. Parfois même on devient complément incohérent, incapable de parler, à la limite des symptômes d’un AVC, c’est plutôt déstabilisant pour l’entourage ! La lumière, le bruit même minime augmente la douleur.

Quand on a une crise migraineuse, le simple fait de se lever de sa chaise augmente considérablement la douleur, on dirait que notre tête va exploser. On a des sensations de compression de la tête par l’extérieur, et en même temps, comme si quelque chose voulait exploser à l’intérieur de notre crâne…

Dans certains cas, la migraine est précédée d’une aura. Cette aura peut se traduire de différentes façons : des signes visuels (étoiles, points noirs), des fourmillements, des difficultés à parler, des nausées, des raideurs dans la nuque, des douleurs derrière la tête… quand l’aura part, la crise intervient pendant un certains nombres d’heures.

Au niveau des fréquences, c’est totalement aléatoire. Dans mon cas, j’en ai entre 5 et 10 par mois, dont certaines qui durent plusieurs jours. J’ai eu des périodes où j’en avais à peu prés tous les 2 jours…
On peut devenir migraineux à tout âge, mais en général c’est entre 10 et 40 ans.

Comment se déclenche-elle ?

Il y a beaucoup de facteurs qui augmentent les risques d’avoir une migraine.
Un migraineux a en général 4 principaux facteurs déclenchant,  je peux dire en toutes connaissances de cause que tous ces facteurs m’ont déclenché au moins une fois dans ma vie une migraine… :
fatigue (même légère)
grasse mat’ ou trop dormir (il faut avoir les mêmes horaires tout le temps, on ne peux pas travailler par exemple dans une usine qui pratique le changement d’horaires. Idem, la plus grosse crise migraineuse que j’ai eu c’était à Los Angeles à cause du décalage horaire : 2 semaines de migraines intenses)
le stress (ou la nervosité, même l’hypertension)
la consommation d’alcool (notamment du vin blanc et rosé dans mon cas, même un seul verre ! Paye tes soirées… )
certains aliments (trop gras en général, comme le fromage, mais aussi le chocolat)
trop manger ou ne pas assez manger (quand le ventre crie famine un migraineux sait qu’il doit vite manger sous peine d’une bonne grosse migraine ! J’imagine même pas ceux qui font des jeûnes… )
rester trop longtemps devant un écran (aussi bien d’ordi que devant un film de 2h au ciné… c’était mon cas ce weekend !).
les règles (Les hormones, à tout âge c’est une plaie ! Chaque mois, j’ai 2 ou 3  migraines rien que pendant la semaine des règles !).
les odeurs fortes (si un de mes collègues s’est lâché sur le parfum,  je suis sûre de rentrer avec une migraine le soir)
la météo (le vent, mais aussi l’orage, ou même rester trop longtemps au soleil…)
l’énervement et la colère (quand j’ai quelque chose qui me frustre ou que je suis énervée, dés que je me calme j’ai souvent une migraine qui arrive !)
les gènes (les migraines sont souvent génétiques, mon frère en a eu longtemps, ma mère en a eu jusqu’à son premier enfant… )
les os (problème de mâchoire, dents de sagesse, de cervicales etc. )

Dans mon cas, mes 4 facteurs principaux sont les gènes, les hormones, le stress et… une mauvaise hygiène de vie ! (alcool, mal-bouffe, je dors mal et je ne fais plus de sport).

Comment soigner les migraines ?

Quand on a une crise, plusieurs médicaments sont disponibles.
On va trouver les antalgiques type paracétamol, ibuprofène, puis en plus fort des médocs codéinés avec de la caféine, et enfin ce que je prends, des triptans, plutôt efficaces quand on a trouvé celui qui nous allait. (perso, ça fait 10 ans que je prends le même, IMIGRANE en pulvérisation nasale et c’est vraiment dégueulasse mais bine efficace  !!!)
Certains de ces médicaments provoquent sur le long terme des effets « indésirables » en plus de l’accoutumance, comme des crises cardiaques ou anévrismes… Donc si vous avez (ou pensez avoir) des migraines, allez chez le médecin et oubliez l’automédication !!
Si votre médecin vous donne des médocs à base de codéine (et que ça ne marche pas du tout sur vous et qu’il ne veut pas en changer), changez de médecin !

Les traitements de fond

La migraine peut également se soigner par un traitement de fond. Le plus répandus ce sont les bétabloquants, mais sur moi ça ne fait rien. J’en ai pris pendant plus de 3 ans, aucun résultat si ce n’est que mon cœur s’est mis à avoir des palpitations comme si lui aussi allait exploser ! Un neurologue m’a prescrit une fois des anti dépresseurs, je n’ai jamais osé les prendre car il a une forte accoutumance et beaucoup d’effets secondaires, par contre, il y a de bons résultats, mais on sait que si on les prend on arrivera très difficilement à les arrêter… que ça marche ou pas sur les migraines.

En traitement de fond, il y a des méthodes plus douces comme la méditation, la sophrologique, le yoga. Dans mon cas, j’ai testé la micro-kinésie, l’homéopathie, et l’ostéopathie qui n’ont absolument rien fait. L’homéopathie avait légèrement atténuer la violence de la crise. Le sport à très haute dose avait réussi à baisser un peu la fréquence des crises aussi… mais depuis que je travaille et que j’ai mon blog, je n’ai plus le temps….Le footing est également bon pour éviter les migraines, j’essaye d’en faire dés que je peux.
Parfois, quand elle est ophtalmique notamment, aller chez un ophtalmo peut être une solution, vous avez peut être un problème de vue. Changer de pilule aussi, quand elle est hormonale, moi j’ai réduit un peu les migraines en trouvant une pilule plus adaptée.
Bref, j’ai essayé plein de méthodes douces sans grand succès.
Je pense prochainement tester l’hypnose et si ça ne marche pas, l’acuponcture, voire pourquoi pas trouver un marabout (!) ou un magnétiseur.
Je pense que je vais aller dans un centre spécialisé pour la douleur des migraineux. Il en existe plusieurs en France et de ce que j’ai pu lire, ils ont des bons résultats pour trouver la source de la migraine et trouver le traitement le plus adapté.

Les solutions Arkopharma

Dernièrement, en discutant de mes migraines violentes avec Reda qui travaille chez Arkopharma, il m’a proposé de tester 2 compléments alimentaires qui auraient fait leurs preuves auprès de migraineux : le Chrome et la Partenelle.

arkopharma3

La Partenelle appelée aussi Grande Camomille a une action antispasmodique sur les vaisseaux sanguins, je vais pas vous faire un cours mais concrètement ça jouerait sur le déclenchement de la migraine. Si les résultats n’ont pas été flagrant dés le début, les migraines ont un peu diminué après 1 ou 2 mois, aussi bien en fréquence qu’en intensité. Mais sur moi c’était léger. (dispo chez 1001pharma).

arkopharma2

Pour le chrome, j’ai beau chercher, je ne comprends pas son action anti-migraineuse, mais je l’ai pris en même temps que la Partenelle. Le chrome régule la glycémie, peut être que ça joue sur les migraines « de faim ».

Reda m’a également proposé le migrastick à base de menthe poivrée pour appliquer sur mes tempes lors des crises, ça procure un effet de froid agréable, c’est vraiment plaisant lors des crises même si à lui seul il ne va pas faire disparaitre les migraines violentes. Ce stick ne quitte plus mon sac car on est jamais à l’abri d’une crise, surtout au bureau 🙂 (Dispo sur 1001pharma à partir de 5,50€)

arkopharma

A cela, on peut aussi ajouter la Reine des Prés, la Saule, la Sauge, la Marjolaine et la Verveine (en gélule ou tisane). Également, l’huile essentielle de lavande en diffusion peut détendre et donc éviter les crises (mais pas trop longtemps, et 1 à 2 gouttes max sinon on peut provoquer une migraine si l’odeur est trop fort !!!!!.)

A côté de ça, j’ai toujours sur moi le baume miracle Bi Mat Cay qui est plus ou moins pareil que le Migrastick, mais vous n’aurez pas la bille de massage, par contre il s’applique facilement et peut être utile pour d’autres choses. (J’utilise les 2 en alternance.)
En général pendant les crises, si je suis chez moi, je me mets carrément un masque en gel froid, un peu comme ceux qu’on a pour décongestionner les yeux, c’est SUPER agréable !

L’incompréhension des migraineux peut mener à la dépression

En général, le pire de tout pour un migraineux, c’est quand sa souffrance n’est pas comprise. Combien de fois j’ai dit « j’ai une migraine, il faut que je rentre me reposer » et on m’a littéralement engueulé, voire rigolé au nez « ah bon, toi tu vas te coucher pour un petit mal de crâne ! Oulala, attention, le jour où tu as un rhume ou t’emmène aux urgences ! »

Comment voulez-vous ne pas avoir la rage ? Alors forcément, on s’enterre. Les crises sont là, mais personne le sait. On apprend à vivre avec.
Apprendre à vivre avec la migraine, quelle mascarade ! Oui mais quand on a pas le choix…
Je lis souvent que beaucoup de migraineux tombent dans la dépression, faute de trouver des solutions à leurs problèmes, ils baissent les bras et peu à peu, se coupent du monde. Ils perdent leur boulot (car ne pas aller bosser plusieurs fois par mois à cause des migraines, les patrons ont du mal à comprendre si eux même ne sont pas migraineux…), ils perdent leurs amis (car on a pas forcément envie de sortir quand on a un migraine, ou bien qu’on sait que le lendemain on en aura une car on aura bu un verre et qu’on aura pas dormi comme la veille…), et parfois on perd l’entourage proche qui en a marre de nous voir chouiner !

L’entourage est essentiel pour un migraineux, il a besoin de savoir que sa douleur est comprise et respectée.

A savoir que maintenant, il m’arrive d’aller bosser pendant parfois 4 jours avec la migraine, je ne me vois pas demander un arrêt maladie pour une migraine, bien qu’elle soit reconnue comme maladie… Je crois que je ne veux pas que la migraine décide à ma place de ce que je dois faire de ma vie,  et je ne veux surtout pas que ma vie sociale s’arrête à cause d’elle 🙂

Bref, si vous êtes arrivé à la fin de mon article, chapeau ! Si vous êtes migraineux, vous devez me comprendre, et si vous ne l’êtes pas, soyez plus indulgent la prochaine fois que quelqu’un vous dit qu’il a une migraine ! 😉

—- EDIT du 9 Juillet —–

En seulement quelques mois, je dois dire que je suis étonnée de pouvoir écrire que je n’ai presque plus de migraines ! Aujourd’hui, j’en ai peut être 2 par mois, et l’intensité est vraiment bien moins forte : je revis !

Depuis l’écriture de cet article, j’ai pris les compléments alimentaires TRANQUITAL, 2 chaque soir, et mes migraines se sont envolées au bout de 2 mois. J’ai également appris à relativiser, à ne plus tout garder pour moi et à dire clairement ce que je ressens et ne pas m’énerver pour rien. Je pense que l’écriture de cet article m’a aussi permise de dire tout haut ce que je ressentais et qui me pourrissait un peu la vie quand même !
Début juin je me suis fais retirer les dents de sagesse du bas, peut être que c’est également lié… je ne sais pas.
Il y a eu également un changement de pilule l’an dernier qui avait diminué le nombre de crises, donc je pense que mes migraines étaient hormonales ET nerveuses.

Seules les migraines liées à l’abus d’alcool et aux grands changements d’heures persistent vraiment, mais à part pour les mariage ou grosse soirée, je fais attention. J’évite certains vins.
Aujourd’hui j’en ai 1 pendant mes règles et 1 au cours du mois qui arrive comme ça (histoire de me dire que j’en ai pas encore fini !!!!) mais je suis tellement soulagée de ne plus vivre dans la crainte de me réveiller avec une migraine ou d’en avoir une au cours de la journée.

Je vous remercie pour les nombreux commentaires reçus, j’espère que vous trouverez les facteurs de vos migraines et que vous arriverez à trouver une solution.
Pensez à en parler sérieusement à votre médecin et à voir des spécialistes, à tester des solutions plus naturelles aussi 🙂

Publicités

71 réflexions sur “La migraine, cette maladie incomprise.

  1. En lisant cet article, j’ai bien cru raconter se que je vie.
    J’ai 31 ans, j’ai des crises migraineuses depuis que j’ai 8 ou 9 ans, au début le médecin pensais que j’exagérais sur la violence de la douleur, j’ai le droits a tout lors des crises, nausées, vomissements, et surtout incompréhension de la part des autres « comment peu t on se mettre dans un tel état pour un simple mal de tête, tu exagère » voila les réflexions auquel j’ai le droit, je ne souhaite pas de mal à toute ses personnes, mais que cela me ferais plaisir de les voir avec une bonne migraine…
    Même avec le temps je n’ai pas encore trouvé la cause de mes crises, ou une seule, le vin blanc, du coup je n’y touche plus, mais mes crises n’ont pas disparu bien au contraire. Des crises très violente, toujours du même coté le coté gauche, juste au dessus de l’œil. le seule moyen de calmer me coucher dans le noir pendant plusieurs heures avec de la glace sur le front.
    Je doit presque pouvoir réécrire le Vidal des médicaments antimigraine.
    J’ai commencé par du Cephalgan (dégueulasse, surtout lorsque les migraine sont accompagné de nausées), j’ai u le droit au Relpax, puis du Zomig, après du ZomigOro, et depuis peu le Imigrane en solution nasal, je dois encore en oublier dans ma liste.
    J’ai même suivie un traitement pendant plusieurs années au bêtabloquant, mais il n’as pas réduit le nombre de crises, n’y même leurs intensité, avec en prime les effets indésirable d’un tel traitement.
    Somme nous condamné à vivre dans l’angoisse de savoir quand nous serons toucher par une nouvelle crises, devons nous passer notre vie à éviter toutes les situations qui peuvent provoquer des crises?
    En parler avec des « connaisseurs » fait déjà beaucoup de bien.
    Merci pour cet article.

    1. @Ludovic : as-tu passé un irm ? car c’est bizarre que ce soit du même côté quand même ! Je vais mettre à jour mon article car depuis j’ai moins de migraine grâce à des compléments appelées « tranquital » !!! je pense que les miennes étaient liées au stress et aux hormones. Tu devrais vraiment passer un irm pour voir si il n’y a pas quelque chose. Aussi, une amie s’est fait retirer les dents de sagesse et elle n’a plus rien depuis.

  2. bonjour,
    on file surtout chez un bon neurologue et on se fait soigner. On n’oublie pas que c’est une maladie et que si ca ne se guérit pas, ca se soigne. Sans oublier de demander ou de vérifier si dans les environs, il y a un centre anti-migraine (Lyon, Paris, Montpellier….)

  3. Étant migraineuse sous la forme chronique, je me reconnais tellement dans son article, sauf que moi, ça me déprime tellement quand j’en ai une. Quand, elle est finie, mon moral revient au beau fixe. C’est vrai que l’entourage des gens fait toute la différence. Au bureau, mes patronnes me comprennent bien (ce sont des infirmières). Donc, on m’a suggéré de me faire une banque d’heures de maladie. Mes ami(e)s, ça été long, mais ils me respectent maintenant dans ce que je vis, car on en parle de plus en plus dans les médias. C’est juste moi, vis-à-vis de mes migraines, il faut que je sois plus douce et non m’en vouloir, car je ne suis nullement responsable de cette maladie. Mon médecin de la clinique de la migraine dit que mon cerveau est fait comme ça, ma biochimie et que je n’ai pas à me taper sur la tête, sauf de faire attention aux déclencheurs ou à ce qui fait augmenter l’intensité. Mais je trouve ça dur, car j’aime être active et quand la migraine dit STOP, ça m’emmerde, mais bon, il faut se concentrer sur ce qui fonctionne et regarder ce qui va bien autour de soi! Je suis contente d’avoir découvert blog, tout à fait par hasard! Merci! Marie Pagé, Montréal, Québec!

  4. bonjour, j’ai 62 ans, j’ai toujours été migraineuses, mais mes migraines se sont aggravées à l’age de 50 ans, je suis suivi par un neurologue, j’ai un bétabloquant et un antidépresseur à petites doses, et j’ai 1 migraine par semaine ou au mieux, mais c’est rare 1/tous les 15 jours ;
    mes migraines sont causées par tout et n’importe quoi l’odeur d’un parfum, le stress, la fatigue, le changement d’horaire, le bruit, le vent chaud l’été, froid l’hiver, la climatisation, mais surtout une sensibilité excessive au froid.
    à propos de la climatisation, dés le mois d’avril les magasins commencent la clim car les spots génèrent de la chaleur, et donc je prends le froid sur la tête, sans même m’en rendre compte, c’est l’horreur ! l’été, je sélectionne les magasins où je peux aller et ceux où je ne peux pas, souvent l’appareil à clim est placé face aux clients ! je mets souvent des chapeaux comme l’hiver d’ailleurs quand il fait 7 ou 8 degrés avec le vent du nord, je suis obligée de mettre un chapeau sinon c’est la migraine, l’horreur !!
    dans ma vie, j’ai tout fait et dépenser sans compter pour trouver une solution : homéopathie, acupuncture, hypnose, huiles essentielles, régime alimentaire, un essai sans gluten, (compliqué !) pas de chocolat pas de camembert
    bref, c’est déprimant, et je n’ai pas trouvé la solution miracle.

  5. Merci pour votre article.*
    Pour ma part, Lamaline et le café me rendent dépendante. Et lorsqu’il y a le manque, c’est la migraine assurée. J’ai décidé de les arrêter tous les deux. La fatigue, et les décalages de coucher me déclenchent aussi des migraines. Mon entourage comprend mieux maintenant, seulement parcequ’il leur est arrivé d’avoir de forts maux de têtes parfois. Je n’ai jamais eu de traitement de fond. Je prend encore la pillule (plus pour très longtemps). J’espère que les choses vont s’arranger, car vraiment toutes les migraineuses le disent, c’est dur, et cette saleté nous gâche la vie. Alors je profite des moments où elle me laisse tranquille pour des activités qui donnent un sens à ma vie. Bon courage à toutes, et à tous.

  6. Coucou moi c’est le même problème j’ai des migraine depuis l’âge de 13ans j’ai ai 25… De toute façon des que je commence à ne plus voir convenablement… Je sais ce qui m’attend après…. Maux de tête puis aphasie maux de tête puis fourmillements maux de tête accompagné de vomissements.. J’ai aussi pris du zomigoro.. Mais en grandissant je n’arrive plus à faire face. Cette maladie est une horreur c’est imprévisible douloureux et handicapant. Le plus dure c’est que les gens ne comprennent pas ce que l’on peu vivre. Ils minimisent et rabaisse ce que l’ont peut vivre. J’ai parfois envie que toute les personnes qui pensent ça soit foudroyé par une puissante migraine… Et qu’ils en chient… Mais non c’est pas possible….

  7. Bjr,
    Moi aussi depuis mes 16 ans j ai des migraines ophtalmiques ça commence par des étoiles et après je ne vois plus que la moitié des visages et de tout j ai des fourmis d un cote souvent le droit de la tête même sur la langue les lèvres et les mains, quand je veux parler c n’importe quoi qui sort de ma bouche ça fait très peur ! Cela m arrive après avoir mange beaucoup de chocolat pendant plusieurs jours. Le seul truc pour que ça cesse c est que je vomisse et m allonge dans le noir, ma mère en a aussi et mes oncles également. Merci pour ton article

  8. Slt!!! Je ne sais pas si ce que j’ai n’est qu’un simple mal de tête ou une migraine seulement des fois c’est persistant et même si je prends des pilules ou que je dorme ça ne marche pas à tous les coups des fois je fais semblant de ne pas en avoir ,je n’y pense pas et des fois ça marche parfois aussi ça dure plusieurs heures et même plusieurs jours …….j’aimerais savoir votre avis et ce que vous en penser …..merci d’avance

    1. bonjour, je ne suis pas médecin non plus, mais étant migraineuse je suis suivi par un neurologue, j’ai 63 ans, normalement les migraines s’arrêtent après la ménopause, pas de chance pour moi ! j’ai un traitement de fond, un béta-bloquant, mais malgré tout j’ai quand même des migraines, je ne sais pas quel age vous avez,si vous n’avez pas la ménopause, vous pouvez espérez donc une amélioration ; après, il faut essayer d’identifier les causes, pour ma part, la climatisation, c’est radical, et si je ne prends pas un triptant tout de suite, après il ne fait pas vraiment effet et j’ai un fond de migraine pdt plusieurs jours ; sachant que l’on ne peut pas prendre plus de 6 triptans par mois ! après il y a le vent, chaud ou froid, donc je mets des chapeaux, le manque de sommeil, il faut absolument que vous identifiez ce qui vous donne mal à la tête, mais je vous conseille de voir un neurologue, il ne fera pas de miracle mais c’est mieux

  9. Ahah, je suis migraineuse depuis toute petite (j’ai 18 ans) et mon médecin m’a juste donné des CoDolipranes… et effectivement ça ne fait RIEN, absolument rien, j’ai même essayé différents médicaments contre la douleur, mais rien qui ne marche vraiment…. A la limite ça atténue un peu mais comme ça revient si facilement…
    J’en ai plus rarement qu’avant, je ne pense pas qu’elles soient vraiment ophtalmiques… Il m’arrive d’avoir mal à l’arrière d’un oeil mais je ne vois pas de taches ou d’étoiles… Enfin je reste dans le noir pendant mes migraines, au final je ne sais pas x)
    mes facteurs je pense que c’est l’exposition au soleil (lumière, je ne supporte pas la lumière, même un ciel nuageux, je vais grimacer à moitié parce que c’est trop clair), les parfums (l’enfer quand je rentre au rayons parfums d’intérieurs et bougies parfumées dans les magasins) les os (effectivement j’ai mal à la machoire parfois et la migraine vient quelques temps apres) et peut etre le stress, je suis une grande stressée, ça peut venir de ça… Mais j’en ai aussi à tout les coups quand je vais au cinéma, c’est lié au soleil, la lumière tout ça

  10. Bonjour Georgette

    Merci de partager ton experience. Cela « rassure » de savoir que l’on est pas seule. Je me reconnais tout à fait dans ton histoire !
    J’ai 29 ans et je fais des migraines depuis que j’en ai 16.
    Le plus efficace est pour moi les triptans (almograns) et actrons. Mais j’en ai toujours plusieurs par mois surtout quand je change ma routine (vacances – se lever plus tard). J’ai arrêté de boire du vin et manger trop de chocolat, c’est un peu mieux mais bon…
    Après toutes ces années, as tu trouver une meilleure solution ? Prends-tu toujours les compliments alimentaires ?
    Merci
    Bonne journée
    Claire

    1. Salut Claireid, prends tu la pilule ? Pour moi l’arrêter à été une délivrance… vois avec ton toubib bien sûr 🙂
      Le truc qui les avait beaucoup réduit été une prise d’antidépresseur, un neurologue me les avait préscrit il y a 10 ans mais je n’étais pas prête à franchir le cap d’une médication aussi forte. J’ai changé d’avis, et ça m’avait réduit les crises à moins de 5 par mois… J’ai au fur et à mesure arrêter pour voir si ça revenait, j’ai pas vu de différence. J’ai arrêté quelques mois après la pilule et depuis j’en ai 1 ou 2 par mois… où l’intensité est vraiment moindre. 🙂 Donc pour moi c’était clairement hormonale

    2. Oui je prends la même depuis que j’ai 17 ans. Une certaine marque m’a été prescrite pour diminuer mes migraines. Comme je n’ai jamais arrêté depuis, je dois dire que je ne sais pas vraiment si ça serait mieux sans. Mais c’est vrai qu’on m’a déjà dit que ça pouvait être lié. Je devrais sûrement y réfléchir, ça peut valoir le coup !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s